Hôpital Edouard Herriot, Grève du Personnel V1/V2 du 11 octobre 2017

mercredi 18 octobre 2017
popularité : 7%

Une délégation du personnel de V1-V2 avec leurs délégués CGT, SUD, FO et CFDT, ont rencontré, à leur demande, la Direction d’HEH.

Les revendications du personnel, 14 grévistes dont 6 assignés ce jour :

• Amélioration des conditions de travail et d’hygiène pour tout le personnel afin d’assurer leur sécurité et celles des patients.
• Augmentation des effectifs à 3 du matin, 3 du soir, 1 de journée (IDE et ASD) 7j/7J, pour améliorer et respecter les conditions de travail et d’hygiène, d’assurer la sécurité des patients et des personnels.
• La remise en place du binôme IDE/ASD,
• Le maintien du cadre de santé dans le pavillon,
• La mise à disposition de matériel adapté,
• L’encadrement et formation des nouveaux arrivants en temps suffisant,
• Le respect de la trame choisie par les personnels lors de la restructuration du pavillon,
• La stagiairisation de tous les contractuels,
• Le paiement ou la mise dans le compte d’heures des heures supplémentaires.

Les solutions proposées par la direction :

Rencontre lundi 16 octobre avec le corps médical pour évoquer la séparation des deux spécialités (urologie et digestif), revoir une énième fois l’organisation !
Diminuer les mutations le WE,
Arrêter l’encadrement des stagiaires,
Revoir les trames des 2 services.
L’éventualité de fermer des lit (entraînant une réduction de l’offre des soins à la population, diminution de l’activité)

Les paroles des agents présents :

Les agents présents, avec beaucoup de courage et de dignité ont exprimé une véritable souffrance au travail. Ils ont dit " qu’ils avaient honte des soins qu’ils étaient amenés à donner aux patients." Certains ont expliqué qu’ils venaient " la boule au ventre" à leur travail. La plupart ont déjà craqué : " je rentre et je pleure." « Je réfléchis à ma démission pour pouvoir dormir ! » « je ne veux plus de tutorat car je ne veux plus former les jeunes professionnelles dans cette situation ». La délégation était composée d’IDE, D’ASD et deux cadres de santé de V1 V2.
NOUS VOULONS DES EFFECTIFS PERRENNES ET NON DU RAFISTOLAGE !!!

Ils ont demandé, et à juste titre, si c’était " normal" qu’un (e) ASD fasse seul(e) les toilettes au lit, la réfection de lit et de finir avec les épaules et le dos en compote.
Ils ont alerté la direction sur la mise en danger des patients : " quand on monte sur V2, pour aider aux mutations, nos patients sont seuls en bas." Les agents partent sans manger chez eux avec en moyenne 1h par jour en plus.
Face à cette détresse, la direction annonce : « vous êtes déjà à 7,5 effectifs au-dessus du référentiel effectifs cibles ». Refus catégorique de rajouter les effectifs demandés à cause des contraintes budgétaires.

Rappelons l’article 4121-1 du code du travail : L’employeur a une obligation de prévention relative à tous les risques pouvant survenir à l’occasion du travail : il doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés.

Pour CGT, SUD, FO et CFDT, les personnels des services V1-V2, ne peuvent plus rester dans cette situation, dénoncée depuis la fusion en novembre 2017 par l’ensemble du CHSCT. Déjà lors du vote de la réorganisation de V1-V2 présentée en CHSCT, les organisations syndicales CGT, SUD, FO et CFDT avaient voté contre, anticipant les dysfonctionnements actuels.

Les syndicats restent mobilisés avec les équipes de V1-V2 et réitèrent leurs revendications :

• Augmentation des effectifs à 3 du matin, 3 du soir, 1 de journée (IDE et ASD) 7j/7J, pour améliorer et respecter les conditions de travail et d’hygiène, d’assurer la sécurité des patients et des personnels , La remise en place du binôme IDE/ASD , Le maintien du cadre de santé dans le pavillon , La mise à disposition de matériel adapté ,l’encadrement et formation des nouveaux arrivants en temps suffisant, le respect de la trame choisie par les personnels lors de la restructuration du pavillon, la stagiairisation de tous les contractuels, le paiement ou la mise dans le compte d’heures des heures supplémentaires.

Nous vous tiendrons informer des suites !!!



Documents joints

PDF - 323.2 ko