COMMUNIQUE : Pourquoi SUD n’appelle pas aux côtés des employeurs de la CC 66-CHRS le 6 octobre 2021

mardi 28 septembre 2021
par  F.D.
popularité : 2%

COMMUNIQUE

Pourquoi SUD n’appelle pas aux côtés des employeurs de la CC 66-CHRS le 6 octobre 2021 :

Depuis plusieurs mois et en particulier, depuis la mise en place des 183€ net par mois pour nos collègues de la fonction publique hospitalière, que tous les salariés ne perçoivent toujours pas, notre syndicat SUD santé Sociaux n’a cessé d’appeler à la mobilisation du secteur du sanitaire, social et médico-social sur la base d’un cadre de revendications claires :

  • Des budgets à la hauteur des besoins
  • La création de 200 000 postes pour éradiquer le travail à flux tendu et mettre fin à l’organisation délibérée de la pénurie de salariés.
  • Un plan ambitieux de formation qualifiante
  • Une revalorisation salariale immédiate de 400€ net mensuel pour l’ensemble des salariés du secteur.
  • Extension des 183€ net par mois pour l’ensemble du personnel éducatif, médical et paramédical, administratif et des services généraux.
  • Arrêt des remises en cause des acquis extra-conventionnels et conventionnels
  • Arrêt de proposition d’accord d’entreprise en dessous des conventions collectives.
  • Maintien et réintégration des salariés suspendus

Aujourd’hui un certain nombre d’employeurs se réveille et appelle à une mobilisation le 6 octobre 2021, au lendemain d’une mobilisation nationale interprofessionnelle le 5 octobre 2021 SUD/ FO/ CGT sur les salaires, l’emploi, les conditions de travail, l’assurance-chômage et les retraites.

Le cadre de leur appel reste volontairement flou, et se restreint à une revalorisation des métiers de l’accompagnement.

Dans le projet de leur organisation patronale NEXEM, cette revalorisation de 183€ net, ne se fera qu’à condition que les organisations syndicales SUD-CGT-FO et CFDT acceptent ce chantage et signent un accord de fusion de toutes les conventions collectives du secteur CC 66-CHRS et CC 51 pour aboutir à une convention collective unique de bas niveau introduisant une part du salaire variable au mérite.

Dans ces conditions SUD ne peut accepter de se joindre à l’appel des employeurs, les mêmes qui hier dénonçaient nos acquis extraconventionnels et ont participé au gel de nos revalorisations salariales depuis plus de 20 ans.

SUD alerte les salariés face à ce piège tendu par ces employeurs et leur organisation patronale, qui n’a que pour objet, comme dans la fonction publique hospitalière de diviser les salariés.

Pour toutes ces raisons SUD ne participera pas à cet appel et réaffirme la nécessité de la mobilisation des salariés le 5 octobre 2021.

Fait à Lyon, le 27 septembre 2021



Documents joints

COMMUNIQUE
Version .odt de cet article